La DCNS a l'expérience de la gestions des sous marins et veut donc suivre les Russes qui se proposent de faire des centrales nucléaires sur cargos. Les russes ont publié, à leur corps défendant, les accidents dont ils avaient été victime. Et les carcasses d'anciens sous marins à l'abandon qui polluent certains ports de l'ex URSS, témoignent des risques que l'on fait prendre à l'humanité tout entière. Pour que l'on puisse évaluer le degré de risques, il faudrait que la DCNS publie les accidents nucléaires qui se sont produits sur les sous marins. S'ils se lancent dans le nucléaire civil le secret défense doit être levé. Il faut aussi que l'interdiction de déclarer les accidents de contamination dont ont été victimes les sous mariniers soit levée. Ils doivent avoir le droit de se soigner et de protéger leur famille. Ces "centrales ambulantes" sont imaginées depuis des décennies par des ingénieurs irresponsables : il y a eu des projets de détournement de fleuves par bombes nucléaires, des mini centrales nucléaires pour le chauffage urbain, des centrales nucléaires de production d'hydrogène, etc. Mais jusqu'à présent, ces projets demeuraient confidentiels. Ce qui est nouveau dans ce projet fou, c'est que la presse publie comme s'il s'agissait d'une nouvelle usine métallurgique sans aucun problème ! Qui plus est les communiqués de protestation des associations de sauvegarde de l'environnement qui ont été censurés ! C'est la nouvelle démocratie ! L'horreur !