Un tas d'arguments sont produits pour dire que nos 58 réacteurs sont différents. Il y a effectivement des centaines de différences qui peuvent justifier n'importe quoi. Mais une formule simple montre que le danger est identique : deux simples formules l'expliquent.

Zr (s) + H2O(g) = 2 ZrO2 + 2H2(g) : au dessus de 1000 degrés, le zirconium produit de l'hydrogène L'hydrogène étant détonant, une simple étincelle produit l'explosion : 2H2+02(g)= 2H2O(g) + chaleur

Un simple problème de refroidissement non contrôlé produit une catastrophe.

C'est l'évacuation de cet hydrogène dans l'atmosphère qui a évité

l'explosion à three Miles Island. 1 000 degrés étant vite atteint, c'est ce qui peut se produire sur un réacteur c ontenant du zirconium, Brénnilis y compris et les 58 centrales aussi, plus facilement puis qu'elles chauffent encore. C'est tout simple